- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- Résumé compte-rendu audience au Ministère 28/11/2016 CAE/CUI et AESH

- Vendredi 2 décembre 2016

Compte-rendu de l’audience du 28 novembre avec les ministères DGRH, DAF et DGESCO.

Sur l’ensemble des problématiques urgentes rencontrées par les AESH de droit public et de droit privé en CAE/CUI, le SNUipp-FSU vient de rencontrer en audience les trois directions du ministère cités ci-dessus dont dépendent ces personnels : 

1) Sur la question "Modulation/annualisation du temps de travail des salarié-e-s en CAE/CUI" : 

- Reconnaissance de l'illégalité de l'annualisation par les ministères nommés ci-dessus donc demande faite par le SNUIpp de re-cadrage des académies en faute par courrier adressé à ces académies récalcitrantes.

- En direction du réseau des gestionnaires des salarié-e-s en CAE/CUI, mise à disposition d'un modèle de contrat de travail avec un emploi du temps en annexe clair sur cette appréciation de la modulation

2) Sur la suppression d’une partie des contrats CAE/CUI sur mission AESH et la création des CDD d’AESH.

- Erreur d'appréciation sérieuse des directions des ministères qui avancent que ce seraient les salarié-e-s qui refuseraient les contrat de droit public à cause des salaire trop bas et des "modalités de recrutement trop compliquées" alors que dans la réalité ces personnels  pour la plupart se voient refuser par leur employeur, leur basculement de leur poste en CAE/CUI sur un poste d'AESH de droit public. Les ministère de l'éducation nationale se refusent à cadrer les procédures de recrutement ou à donner un seuil plancher de quotité de travail alors qu'il prétend que ce serait en partie la cause de leur "désaffection" !

3) Sur les contrats AESH en général. Des précisions très importantes ont été données : 

- Reconnaissance du travail sur 39 semaine et illégalité des 36 !

- Limitation à l’accompagnement des élèves en situation de handicap ne pouvant pas s’élargir à des tâches administratives,

- Prise en compte, dans le temps de travail, du temps consacré aux réunions, synthèses, travail de préparation et d’adaptation,

- Les 3 semaines restantes sur 39, le ministère indique qu’elles ne peuvent être éventuellement consacrées qu’à de la formation.

le SNUipp-FSU exige un minima de 58% correspondant à 24 heures hebdomadaires alors que le ministère se contente d’argumenter sur "la variation des besoins des élèves" basées sur les notifications MDPH, "qui peut conduire à diminuer le nombre d'heures de travail des AESH" !

- Le SNUIpp réclame la mobilité des AESH ou la mise en place d’une instance représentative reconnue pour les défendre.

4) Sur la mise en place du diplôme pour les AESH (DEAES) n’avance pas...

- le ministère semble minorer l’attrait de ce diplôme, et la reconnaissance qu’il constitue, pour les personnels AESH en poste. En cela il a complètement raison ! Aller voir ici  >>>

 

•• Allez voir le compte-rendu intégral sur le site du SNUipp & FSU 86  >>>


 

 

 



02/12/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 665 autres membres